Stages résidentiels

 

Marie Charles, Gestalt-Thérapeute


Les stages thématiques sont, pour chacun, l'occasion d'approfondir une problématique spécifique et d'aller au plus près des "noeuds" intérieurs

Ces stages résidentiels pour la plupart, nous permettent d'explorer en permanence. La vie en groupe nous permet de constater notre façon d'agir avec les autres nos besoins de repli et nos désirs de rencontres, de nous interroger sur leur justesse, et d’entendre l’impact de nos comportements sur les autres, toujours avec bienveillance, respect et authenticité

 

Nous y alternons diverses pratiques thérapeutiques :
 

  • des temps de travail de groupe, qui permettent à tous d'expérimenter la même proposition : relationnelle, rencontres, créative, corporelle par le chant, le mouvement, la danse,  etc. 
     
  • des temps de travail thérapeutique individuel en groupe, au cours duquel chacun met en action sa "façon d'Être au monde" dans un thème choisi par vous-même.
     
  • des temps de détente... qui sont aussi des moments de convivialité et d'ajustement permanent.

 

Les outils de travail sont multiples : Gestalt, Analyse transactionnelle, art thérapie, Sophrologie, Reiki, relaxation, Rêve éveillé dirigé, etc. 

Tout ce qui se vit au cours de ces journées, peut être ramené dans le groupe pour être travaillé dans un échange permanent. 

Nous avons du temps dans un espace protégé, dont la thérapeute est garante - avec vous - du cadre et de son évolution permanente. 

Au cours de ces journées nous œuvrons à la croissance de chacun, et de celle du groupe. 

 


 

Pour mémoire - Stage résidentiel d'hiver 2017

 


 

Pour mémoire - Stage résidentiel d'hiver 2016

 

=> Pour en savoir plus, consultez cette page...


 

Pour mémoire - Stage résidentiel d'été 2016

 

=> Pour en savoir plus, consultez cette page...



Pour mémoire - Stage résidentiel d'hiver 2015

 

=> Pour en savoir plus, consultez cette page...



Pour mémoire - Stage résidentiel d'été 2015

=> Pour en savoir plus, consultez cette page...



Pour mémoire - Stage résidentiel d'hiver 2014

 

Stage résidentiel d'hiver 2014

=> Pour en savoir plus, consultez cette page...



Pour mémoire - Stage résidentiel 2014

 

=> Pour en savoir plus, consultez cette page...


 

Pour mémoire - Stage résidentiel d'hiver 2013

 

=> Pour en savoir plus, consultez cette page...


 

Pour mémoire - Stage résidentiel 2013

 

=> Pour en savoir plus, consultez cette page...

 


 

Pour mémoire - Stage résidentiel 2012

 => Pour en savoir plus, consultez cette page...


 

Pour mémoire - Stage résidentiel 2011

  

=> Pour en savoir plus, consultez cette page...



 Pour mémoire - Stage résidentiel 2010


=> Consultez le programme de ce stage

[ Retour en haut de page ]

 


 Pour mémoire - Stage résidentiel 2009


=> Consultez le programme de ce stage

 

[ Retour en haut de page ]

 

 

 

Témoignages

KL - texte écrit après un stage : 

"L’ours est triste. Assis au milieu des autres, il a le regard vide. Il respire doucement, sans effort. Ses poumons se remplissent et se désemplissent sans pensée ni intention, de façon automatique, sans qu’il puisse les contrôler. A chaque respiration il sent ses côtes se soulever, s’étirer de plus en plus pour laisser place au souffle. Un souffle oppressant, chargé des déchets accumulés au fil des ans, obstrue ses bronches. 

Rassuré de voir autour de lui les animaux paisibles, l’ours reste confiant. II peut vivre ses tremblements et secousses sans appréhension. Telle une avalanche, le flot déferlant diminue peu à peu d’intensité. A son étonnement, sa cage thoracique ne reprend pas exactement sa place d’avant l’événement. Elle reste en légère suspension procurant ainsi une détente. Elle permet à l’air qui passe dans ses bronches de frôler des parois lisses. 

La vitalité de l’ours est telle qu’à cet instant il se sent capable de tout abandonner, tout lâcher. Emerveillé par le bonheur qui le gagne, il peut disparaître. La vie pourrait s’arrêter. L’ours pourrait se laisser aller là où son sort est le plus en correspondance avec ce qu’il peut apporter. 

Toujours assis, l’animal sent dans sa posture une force phénoménale. Son assise lui donne la sensation de pouvoir résister à toutes les injustices rencontrées sur son chemin. Bien qu’il n’ait pas l’intention de faire la guerre à qui que ce soit, il sait qu’il peut se faire respecter. Vis-à-vis de ceux de son espèce il est heureux de ressentir cette puissance.

A ce moment précis, il sait à quelle famille il appartient. Celle de ceux qui sentent poindre la difficulté mais qui ne se laissent pas abattre. Celle de ceux qui tentent leur chance et relèvent le défi. Celle de ceux qui ont la capacité de porter attention à plusieurs choses à la fois. 

Depuis, la douceur a redessiné les traits de sa tête. Ses yeux sont emplis d’une lumière claire. Son bonheur papillonne sur les fleurs des alentours. L’ours est heureux d’avoir pu s’accepter tel qu’il est. Au fin de compte, le chemin n’a pas été aussi long et périlleux qu’il l’avait imaginé… avant de rencontrer Marie, celle qui fut son guide et toujours présente à chaque embuche… jusqu’à ce que le parcours de vie se poursuive dans la quête de l’inconnu…".