Marie Charles, Psychopraticienne, Gestalt-thérapeute, Superviseur et FormatriceBonjour,

Ce site a été créé pour vous permettre de me connaître et de découvrir mes activités. Il vit depuis plus de 7 années, il vous a intéressés, séduits parfois. Aujourd'hui il évolue, change, se transforme. 

Je suis psychopraticienne et Gestalt-thérapeute, Superviseur et Formatrice.

J'exerce à  Vanves (92170) pour les séances individuelles, j'anime des Groupes et des Stages. Je supervise la pratique de jeunes thérapeutes. Je forme, en libéral et en institutions, aux techniques d'accompagnement, à des outils d'écoute, à des thèmes spécifiques au travail d'écoutant. Mes formations sont toutes didactiques et expérientielles.

Le Savoir est complété par la connaissance de soi, au service du Savoir Etre pour un plus large Savoir Faire

Vous pourrez, au fil des pages :

 

Bonne visite !

 

. Se re-connaître pour Se Libérer... du 3 (au soir) au 7 avril 2019
  (après déjeuner)


. Histoires en héritage. Systémie, Psychogénéalogie
   & transgénérationnel

Marie Charles - Formation Histoires en héritage. Systémie, Psychogénéalogie et Transgénérationnel 

. Séances individuelles

Séances individuelles - Adultes, couples, pré-adolescents et adolescents - Cabinet de Marie Charles

 

 

=> ABONNEZ-VOUS et recevez l'Édito tous les mois !

Décembre 2018

« La sagesse, la compassion et le courage sont les trois qualités morales des
hommes universellement reconnues »

Confucius

Tant de temps et de plaisir à partager...

Dernier édito de l’année, et 2018 va s’enfuir, déjà. Comme je cherchais le thème à vous proposer, j’ai pris le temps de relire les précédents, depuis 2014. Surprise ! Celle du travail régulier accompli, de la redécouverte des formes, des contenus et de leur évolution. Emotion à voir comment, peu à peu, je me dévoile à vous, dans ma vision de la vie, de mon travail, de mes convictions. Mais surtout celle de constater ma fidélité à mes objectifs : que ces écrits soient toujours au service de nos croissances respectives.

L’effort, nécessaire, courageux et volontaire, pour regarder et faire évoluer notre Etre au monde. Il n’y a, encore une fois, rien de magique dans ce parcours. La parole, les mots soulagent. L’écoute bienveillante et l’accueil apaisent. Les prises de Conscience se font alors, de ce qui est doux et construit. Mais aussi de ce qui est blessé et souffrant. Dans la relation la responsabilité est partagée il est vrai, et donc, en aucun cas seulement chez l’autre. Pourtant, décider de regarder nos actes, reconnaître nos écueils et nos ombres, puis les muter, demande courage, effort et constance. Toujours il nous faut recommencer. Nous sommes ce que nous sommes. Le chemin de la conscience nous ouvre la porte de l’évolution, rarement celle du changement définitif. Cela est vrai pour nous… et pour l’autre. Compassion pour nous tous donc !

Patience et endurance seront des outils utiles et puissants. Le temps sera notre allié, si nous agissons et sommes acteurs de notre vie. Il nous revient de choisir de quitter le déni pour nous reconnaitre, dans un sain dévoilement, comme nous sommes, entre forces et fragilités, failles et beautés intérieures. Et, le temps passe !

Sauf à choisir une vie de retrait, nous sommes soumis à des rencontres et des partages. Nous sommes uniques, différents, et tous des Hommes. Origines, trajectoires de vie, langues ou couleurs de peau… tous nous ne sommes que des humains imparfaits. Un peu de sagesse et de lucidité. Nous ne sommes pas nés égaux, une part de hasard définit notre route, selon le lieu, le moment, les évènements que nous subissons. Et, tous, nous avons la force de nous reconstruire, sans renoncer, ni dénier, ni éviter. Volonté, choix et courage pour nous-même !

Les espaces de silence sont fondamentalement indispensables, et rares. Ils nous offrent de jalonner le parcours fait, d’y repérer les obstacles franchis et ceux à venir. Et, ils nous contraignent au vide, aux émotions et ressentis multiples, à ne pas savoir, à l’impuissance, jusqu’à ce que le chemin émerge de la brume. Nous y contactons notre impermanence, la futilité de certains comportements et la fatigue qu’ils engendrent. Ils nous obligent au questionnement du sens de nos vies, de ce que nous voulons, et pouvons en faire. En ce sens, ce vide est alors créateur de nous.

Tous ces mots posent quelques fondamentaux de notre travail ensembles. Il reste à nous rappeler combien la foi en soi et en notre lien thérapeutique est fondamentale. Elle est une des clefs à cette progression. Nos échanges, nos dévoilements, nos partages, vont peu à peu déposer en vous les prémices de votre Etre individualisé et autonome. Vous retrouverez la puissance de l’émerveillement dans l’instant, sans que cela change le monde, juste l’améliore de plus en plus souvent. Et puis, ce chemin ayant été fait une fois, il devient plus facile de le réentreprendre quand un obstacle inattendu nous fait vaciller. Alors partageons encore, pleurons et rions ensembles.

Merci de votre fidélité !

Marie CHARLES

=> Téléchargez l'édito au format