Marie CHARLES, Gestalt therapeute, Psychopraticienne, Superviseur et formatrice

Bonjour à vous,

Ces pages à venir ont pour objectif d’initier les réponses à vos questions sur les différents accompagnements que je pratique, le cadre de mes interventions, et l’écoute que je  propose afin d’entendre vos besoins, vos désirs, vos attentes  et de vous aider à y trouver un chemin.

Nous traversons depuis des mois une crise aux multiples dimensions qui sollicite nos capacités d’adaptation, d’ajustement, de protection de soi… et des autres : physiquement, affectivement, psychiquement. Il est probable que nous allions vers du mieux, lequel sera de toute façon empreint de choix difficiles et de contraintes multiples.
Je poursuis, en partie, mes activités. Toujours en distanciel pour le moment et toujours sur les axes que j’ai choisi de maintenir actifs.

Je continue les thérapies avec ceux qui ont besoin de clarifier leurs réflexions, de faire des choix engageants, d’être soutenus dans la mise œuvre de leurs projets, et qui, après un travail déjà long, sont en capacité – avec mon appui - de cheminer par eux-mêmes.

Je supervise les professionnels de l’accompagnement,  dans l’analyse de leur pratique, dans la mise en lumière des  résonances entre les thèmes traités  et leur propre histoire, dans l’exploration de leur contre-transfert, et donc  dans l’ouverture à de nouvelles perspectives. Nous y revisitons aussi  la théorie si nécessaire et surtout nous renforçons la construction de la posture du thérapeute.

Je poursuis mes activités de formatrice, avec un public curieux et soucieux de compléter son évolution personnelle avec un Savoir théorique thématique et un apprentissage au travers d’expérimentations.
Le Savoir vient alors compléter la connaissance de soi, amplifier le Savoir Être pour renforcer le Savoir Faire.

J'accompagne à la rédaction de mémoires professionnels de jeunes thérapeutes en cours de certification. L’objectif ici est de s’adapter aux besoins spécifiques de chacun, d’accompagner la définition du thème à traiter, d’en explorer les dimensions dans l’histoire personnelle et dans le parcours thérapeutique, tout en faisant des liens avec l’éclairage théorique Gestaltiste… ou autre.

 


Nouvelle prestation !

Aide à la rédaction de Mémoires

 

Le parcours de formation d’un thérapeute commence par la découverte de la théorie concernée et son assimilation. Dans un même temps l’expérimentation de cette théorie se fait dans le cadre de pratiques de groupe, l’apprentissage personnel des lectures rattachées, l’analyse de soi dans son environnement au regard de cette théorie.

Il se poursuit par la rédaction de « mémoires » lesquels font état du parcours de vie de la personne concernée, de sa compréhension de ce qui l’a  construit – ou pas – et qui a de toute façon conditionné son Etre au Monde et ses traits de personnalité.

Il est bien sûr nécessaire de démontrer en quoi la connaissance théorique a permis d’éclairer cette lecture de l’histoire, et combien l’assimilation va être utile pour clarifier le parcours fait, et pour le mettre au service des futurs accompagnés.

J’interviens, selon les besoins à différentes étapes de cette rédaction. J’assure avant toute chose le soutien actif émotionnel, intellectuel, psychique du rédacteur.

Gardons le lien... Réseaux sociaux Viadéo Linkedin Facebook Facebook


> ABONNEZ-VOUS ET RECEVEZ L'ÉDITO TOUS LES MOIS !

L'édito de Mai 2021

« Nous travaillerons ensemble pour soutenir le courage là où il y a la peur,
pour encourager la négociation là où il y a le conflit,
et donner l’espoir là où règne le désespoir »
Nelson Mandela

Espoir et responsabilité

© Crédit photo Marie CHARLES - Edito Mai 2021

Depuis des mois nous longeons la rive d’une mer mouvementée sous des cieux bien sombres, nous nous accommodons au mieux de ces temps incertains, menaçants pour nous, notre vie, notre monde. Peu d’espoirs, beaucoup de résignations, des désirs de rébellion parfois. Nous subissons aussi les bavardages multiples, les discours ambivalents, le trop de mots et de savoirs. J’ai choisi longuement le silence, ne sachant comment mettre du sens à mes écrits et vous offrir un espace de pensée intime fait d’ouverture pour nos lendemains

© Crédit photo Marie CHARLES - Edito Mai 2021Me voici de retour, pour quelques partages, quelques prises de conscience peut-être je l’espère. L’espoir revient, doucement, la lumière plus vive, la douceur de l’air font émerger l’envie. Les possibles qui nous redonneront accès à une vie plus libre, nous remettent en mouvement, moi la première. Peut-être aussi que ce vide a su être créateur.

Depuis des mois il nous est aussi donné à voir les côtés sombres de l’être humain, entre méfiance et dénigrements, rages et violences, auxquels s’ajoutent les abus, les maltraitances, les actes destructeurs au nom de convictions qui devraient prôner – et montrer - l’amour et le respect. Où est le sens de tout ceci ? Tous nous oscillons, luttons et trébuchons, depuis des mois, confrontés à nos ratages, à nos manquements, parfois à notre propre violence tout en réclamant le respect de l’autre. Tous nous tentons de trouver un équilibre, une stabilité afin de rester en lien avec la vie en nous, la source intérieure qui nourrit les parts lumineuses de notre être.

© Crédit photo Marie CHARLES - Edito Mai 2021Tous nous cherchons comment être avec soi et avec les autres. Tous nous supportons nos frustrations, nos agacements, nos découragements. Notre humilité est mise à rude épreuve entre ce que nous croyons savoir et ce qui nous échappe au plus fort de cette traversée, ce que nous affirmons haut et fort, ce que nous sommes contraints de subir et ce que nous choisissons. Belle traversée mondiale, nationale, humaine et très personnelle aussi. Du plus grand au plus intime, il nous est donné à regarder nos impuissances, notre place dans le monde, importante et si fragile, nos responsabilités comme humains. Nous devons être acteurs de la transformation, de la mutation de ce que nous avons vécu, dès maintenant.

Cet après ne sera pas exactement comme avant. Ces mois resteront gravés en nous, faits des souvenirs de nos enfermements, des interdits, de la solitude, des souffrances psychiques, et pour certains de séparations violentes. Toujours il nous restera l’intensité de nos peurs ou de nos dénis. Et nous apprenons ainsi !

© Crédit photo Marie CHARLES - Edito Mai 2021Alors comment allons-nous vivre les jours à venir ? Avec la joie intense de re-vivre, avec le risque des débordements et l’oubli de la nécessaire prudence, ou dans le repli apeuré, l’inquiétude permanente, qui nous font perdre de vue la réalité et nous emportent dans des évitements inutiles, douloureux, anxiogènes aussi. Saurons-nous apprécier, en toute conscience l’intensité des liens simples à nos proches, nos amis, et en construire de nouveaux ? Saurons-nous nous réjouir de nos attachements, du respect et de l’amour partagé, montré, donné ? Saurons-nous estimer, dans cette épreuve imposée, la valeur de notre courage, de notre capacité à continuer avec et malgré les obstacles ? Saurons-nous offrir à l’autre un regard de reconnaissance pour ce qu’il est, pour nous et avec nous ? Et tout cela avec prudence et discernement ?

Je nous le souhaite de tout cœur.                                                                       

Marie CHARLES

=> Téléchargez l'édito au format 

[ Retour en haut de page ]